Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte

Séjour

Hébergement

Le jeune dispose d’une chambre individuelle comprenant une literie, une armoire, une table de chevet, un bureau et une chaise. Cet espace peut être personnalisé mais n’est pas privé.

Restauration

Elle est élaborée par un prestataire extérieur. Il privilégie l’éducation au goût et l’équilibre alimentaire. Le service s’adapte aux besoins des jeunes ; des sandwichs ou des plats à emporter peuvent être préparés pour les jeunes en stage, en situation de travail, ou ne pouvant déjeuner au Foyer. Toutes les garanties sont offertes pour le respect de la sécurité alimentaire. Des menus alternatifs sont proposés dans le cas de restrictions alimentaires (religion, végétarisme, allergies…).

Vêture

La lingère assure la gestion du linge. Elle fait son inventaire en collaboration avec l’éducateur de service. Un budget vêture permet de compléter les trousseaux incomplets en cas de besoin. Le jeune doit en faire la demande qui est examinée par son éducateur référent et la chef de service.

Entretien des locaux

Deux agents se répartissent l’entretien des trois bâtiments. Par cet entretien quotidien, le Foyer garantit le respect et l’hygiène.

Argent de poche

Il est alloué par le Conseil Départemental qui calcule le montant en fonction de l’âge. Distribué chaque semaine ou chaque mois en fonction de l’unité (accueil ou semi-autonomie), il est géré par l’éducateur référent qui tient une fiche comptable.

Comprenant l’élaboration et la conduite d’un projet individualisé prenant en compte la parole du jeune .

Pour mener à bien ce projet, chaque personne accueillie dans l’établissement a le droit de s’exprimer librement dans le respect de chacun. Pour permettre cette expression il existe :

  • Des espaces de parole à la demande de la personne
  • 2 réunions d’expression mensuelle (réunions jeunes)
  • Un Conseil de Vie Sociale 
  • Des rencontres individuelles avec l’équipe pluridisciplinaire

L’accompagnement psychologique a pour mission d’offrir un espace d’expression libre de toute injonction ou jugement, de soutenir le jeune dans sa construction subjective au travers une élaboration permettant une meilleure connaissance de soi, la pacification des conflits internes, l’historicisation et la gestion émotionnelle notamment.

Au FAE, cela s’opère principalement dans le cadre d’entretiens individuels, chaque jeune rencontrant d’abord le psychologue lors d’un premier temps obligatoire puis dans une fréquence co-construite au cas par cas. Il s’agit parfois d’entretiens de soutien, parfois de reprises ponctuelles, parfois de bilans (psychométrie), parfois de thérapies approfondies. Si le jeune n’est pas à l’aise avec ce cadre « classique », les espaces informels peuvent être privilégiés, les partages de temps collectifs du quotidien, la médiation (dessin, écriture). Un accompagnement hors les murs peut être mis en place grâce au réseau, le psychologue étant en lien avec les partenaires sanitaires et associatifs (CMPP, EPSAN, Maison des Adolescents, CJC…). Des entretiens familiaux ou des visites à domiciles sont également possibles, mais toujours en accord avec le jeune qui reste au centre de la démarche.

Le psychologue prend également part active à la dynamique institutionnelle en conjuguant son regard à celui des éducateurs dans un échange pluridisciplinaire ; que cela soit dans la construction des projets de l’établissement, la reprise de pratique ou le suivi éducatif. La visée reste toujours de replacer au centre des réflexions le jeune dans sa singularité et sa globalité, en interrogeant nos missions et en re-contextualisant les situations au vu des tableaux cliniques et parcours existentiels de chacun, afin que les projets personnalisés s’enracinent dans le cœur du sujet.

Cette garantie est rendue possible par l’existence d’un cadre contenant, avec des règles claires et connues des professionnels et des jeunes.

La transgression de ses règles peut faire l’objet d’un dépôt de plainte au bureau de police. Les instances partenaires du placement (ASE, PJJ, juges…) en seront averties ainsi que les familles.

L’établissement a pris toutes les assurances nécessaires pour garantir sa responsabilité et celle des adolescents accueillis.

La prévention et la gestion par l’équipe éducative des situations de débordement et de crise

La prévention et l’anticipation des situations à risque sont une des priorités de l’équipe pluridisciplinaire. Si malgré tout une situation de crise survient, les éducateurs savent la maîtriser et faire intervenir un tiers en cas de besoin.

Des activités sportives, créatives, culturelles et récréatives sont proposées en interne et à l’extérieur.

  • Promouvoir une nouvelle perception du savoir et de l’institution scolaire,
  • Assurer le contact et le suivi de la scolarité de l’enfant dans l’établissement,
  • Assurer des conditions de travail favorables à la bonne réalisation des travaux scolaires,
  • Offre d’une adaptation au niveau scolaire avec l’accompagnement d’un éducateur scolaire dans le cadre des ateliers de remobilisation,
  • Offrir une aide aux devoirs,
  • Orienter vers des professionnels spécialisés et/ou des scolarités adaptées.

L’atelier de remobilisation interne au Foyer travaille l’adaptation au monde du travail (horaires, langue, présentation de soi, revalorisation, projet).

D’autre part, un chargé d’insertion accompagne les jeunes dans leurs démarches de recherche de formation en contrat d’apprentissage ou en contrat de qualification professionnelle (recherche de patron, CV, lettres de motivation…).

L’établissement a élaboré une convention de stage avec les entreprises.

Les relations et le soutien aux familles sont une volonté affichée. Il ne peut à nos yeux y avoir de réel travail effectif avec et auprès des personnes accueillies que si chaque famille peut tenir la place qui lui revient dans la mise en place du projet individualisé. On ne peut pas attendre d’un jeune qu’il évolue si son entourage ne participe pas au changement : il s’agit d’une dynamique globale dans laquelle chacun peut trouver un mieux-être. Pour cela, une communication explicite, positive et constante est indispensable. 

L’un des objectifs majeurs est l’accès à l’autonomie. Ainsi, les professionnels veillent à ce que les jeunes puissent progressivement gagner en indépendance en leur apprenant à se faire à manger, à tenir un budget, à prendre soin de leur santé, de leur espace de vie, à faire leurs démarches administratives etc. Une Conseillère en Economie Sociale et Familiale propose à ce titre des ateliers collectifs et des démarches individuelles plus spécifiques.