Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte

Séjour

Les jeunes garçons restent dans les appartements guidés, en fonction du degré d’autonomie atteint, entre 15 jours et 3 mois, avant d’emménager en colocation dans des appartements diffus.

Les rendez-vous médicaux et paramédicaux

Les rendez-vous de santé sont pris en fonction des éléments préconisés par l’Aide Sociale à l’Enfance. Les jeunes bénéficient tous, à leur admission, d’un bilan médical complet en collaboration avec la MGEN. Ils sont ensuite orientés vers les médecins de secteur partenaires (quartier Gare à Strasbourg).

 

L’accompagnement des éducateurs

Le SAMNA de Strasbourg propose un accompagnement psychologique aux jeunes accueillis en fonction de leur besoin. À l’admission, la présence d’un psychologue leur est communiquée. Une rencontre individuelle leur est proposée par la suite. Lors de cette rencontre, les jeunes prennent connaissance du rôle du psychologue, du travail psychothérapique, de ses jours de présence, etc. Ils sont informés de la possibilité de le contacter par téléphone ou de se présenter à son bureau pour le rencontrer directement. Pour les jeunes allophones, une première rencontre individuelle est organisée en présence d’un interprète professionnel. La même proposition de suivi leur est faite en fonction de leur besoin.

Le psychologue rencontre également les jeunes lors de leur passage dans les espaces communs pour des échanges plus ponctuels qui peuvent aboutir à une proposition d’entretien au bureau. L’équipe pluridisciplinaire et le psychologue sont en lien étroit et régulier grâce aux réunions hebdomadaires. Lors de ces réunions, le psychologue apporte son regard clinique et participe à la réflexion collective concernant à la fois la prise en charge des jeunes et le positionnement institutionnel. Ces échanges peuvent l’amener à rencontrer un jeune pour lequel une proposition d’entretien semble pertinente.

Les entretiens psychothérapiques permettent aux jeunes de mettre des mots sur leur histoire de vie, leur parcours d’exil et leur nouvelle vie en France. Les souvenirs de leur passé douloureux s’entremêlant avec les inquiétudes concernant leur avenir peuvent s’exprimer à travers les rencontres proposées.

Dans le cadre de l’accompagnement psychologique, le dessin et l’écriture sont utilisés comme outil de médiation pour faciliter la mise en élaboration du vécu subjectif. Quant au travail collectif à destination des jeunes, le psychologue et l’équipe pluridisciplinaire évaluent les besoins et proposent un accompagnement en groupe sous différentes formes (groupe de parole, ateliers, sorties…).

 

Prise en charge psychologique

Le SAMNA de Strasbourg propose un accompagnement psychologique aux jeunes accueillis en fonction de leur besoin. À l’admission, la présence d’un psychologue leur est communiquée. Une rencontre individuelle leur est proposée par la suite. Lors de cette rencontre, les jeunes prennent connaissance du rôle du psychologue, du travail psychothérapique, de ses jours de présence, etc. Ils sont informés de la possibilité de le contacter par téléphone ou de se présenter à son bureau pour le rencontrer directement. Pour les jeunes allophones, une première rencontre individuelle est organisée en présence d’un interprète professionnel. La même proposition de suivi leur est faite en fonction de leur besoin. Le psychologue rencontre également les jeunes lors de leur passage dans les espaces communs pour des échanges plus ponctuels qui peuvent aboutir à une proposition d’entretien au bureau. L’équipe pluridisciplinaire et le psychologue sont en lien étroit et régulier grâce aux réunions hebdomadaires. Lors de ces réunions, le psychologue apporte son regard clinique et participe à la réflexion collective concernant à la fois la prise en charge des jeunes et le positionnement institutionnel. Ces échanges peuvent l’amener à rencontrer un jeune pour lequel une proposition d’entretien semble pertinente. Les entretiens psychothérapiques permettent aux jeunes de mettre des mots sur leur histoire de vie, leur parcours d’exil et leur nouvelle vie en France. Les souvenirs de leur passé douloureux s’entremêlant avec les inquiétudes concernant leur avenir peuvent s’exprimer à travers les rencontres proposées. Dans le cadre de l’accompagnement psychologique, le dessin et l’écriture sont utilisés comme outil de médiation pour faciliter la mise en élaboration du vécu subjectif. Quant au travail collectif à destination des jeunes, le psychologue et l’équipe pluridisciplinaire évaluent les besoins et proposent un accompagnement en groupe sous différentes formes (groupe de parole, ateliers, sorties…). Le psychologue peut être amené à se mettre en lien avec le réseau des psychologues et des médecins ainsi que les différents services hospitaliers et médico-sociaux (CMPP, MDA, CAMPA, addictologie,…).

 

L'accompagnement juridique

Les mineurs non accompagnés ne sont pas dans l’obligation de détenir un titre de séjour. Tout au long de leur minorité, ils ne peuvent être considérés comme étant en situation irrégulière sur le territoire français. Néanmoins, à leur majorité, ils doivent régulariser leur situation.

Certains, ayant fui leur pays d’origine en quête de sécurité, décident de déposer une demande d’asile en France. D’autres effectuent les démarches pour devenir français ou obtenir un titre de séjour leur permettant d’étudier et/ou de travailler.

Le SAMNA accompagne chaque jeune sur le plan juridique et administratif, dans la constitution des dossiers de régularisation. Les jeunes bénéficient également, si besoin, d’un accompagnement dans les démarches pour faire établir leurs documents d’identité auprès des consulats et des ambassades. 

Une juriste est présente au sein des deux structures (Haguenau et Strasbourg), pour apporter un soutien aux jeunes ainsi qu’aux équipes sur des questions juridiques en lien avec le droit des étrangers, le droit administratif, et ponctuellement le droit de la famille, le droit social et le droit pénal.

La gestion du budget, des courses et de l’alimentation

La gestion du budget, des courses et de l’alimentation fait l’objet d’un accompagnement individuel. La réalisation des repas est également encadrée, avec à tour de rôle la préparation du repas par les jeunes et des repas réguliers pris avec les jeunes.

 

Les sorties culturelles et sportives

L’organisation de sorties culturelles et sportives durant les vacances scolaires et les weekends sont organisés dans le but de sortir de l’isolement, de découvrir la culture française et de se distraire.

 

L’accompagnement des éducateurs

Un éducateur référent est nommé afin de garantir la continuité du parcours du jeune, la cohérence des interventions...

Une présence éducative est assurée, en semaine et le weekend, de 9h à 22h.

En dehors de ces créneaux et en cas d’urgence, le surveillant de nuit se trouvant à proximité des appartements guidés est joignable. De plus, un cadre d’astreinte est également joignable en toutes circonstances (24h/24 et 365j/365).

Les temps forts de l’accompagnement :

  • 3 mois après l’accueil : bilan de DIPC
  • 11 mois après l’accueil ou à 2 mois de la majorité : bilan en présence du CSE et de l’éducateur référent.

 

L’accompagnement à la scolarité et insertion professionnelle

Ce volet repose essentiellement sur l’Education Nationale, l’Académie et le Centre d’Information et d’Orientation de Haguenau et Strasbourg.

Pour l’apprentissage de langue française, des liens sont tissés avec les associations locales et certains jeunes peuvent bénéficier d’un accompagnement individuel ou collectif en journée sur le site dans l’attente d’une affectation.

L’éducateur référent fait le lien entre le jeune et l’établissement scolaire afin de s’assurer du bon déroulement de la scolarité, il soutient le jeune dans sa recherche de stage ou dans ses choix d’orientation.

Par ailleurs des ateliers collectifs sont organisés par les travailleurs sociaux de l'équipe (CESF, Éducateur sportif, Éducateurs spécialisés, etc…) et des bénévoles.

 

L’accompagnement vers des activités extrascolaires

Afin de favoriser l’intégration, l’apprentissage du français et de lutter contre l’isolement, le service accompagne chaque jeune dans le cadre du projet personnalisé.

Ce projet d’activité peut s’effectuer au sein d’un club sportif, de loisirs culturels, avec le soutien de l’ensemble de l’équipe éducative.